Commerce et investissement

Mise à jour pour les pays ACP, oct. 2018

Title:              African, Caribbean and Pacific Group of States Refresher: WTO Agriculture Negotiations

Date:              17 October 2018

Venue:           WTO Room XX,  William Rappard Centre, Geneva, Switzerland

(…)

Réunion du Centre Sud en marge du Forum mondial de l’investissement, oct. 2018

Title:                             Reforms and Alternatives for the Future of the International Investment Treaty Regime; Views for the Way Forward

Date and Time:           Tuesday, 23 October 2018, 12:30-14:30

Venue:                         Room XXII of the Palais des Nations

Organizer:                   The South Centre

(…)

DOCUMENT ANALYTIQUE- Juil. 2017

Les négociations de l’OMC relatives aux subventions à la pêche

D’aucuns tentent de relancer les négociations de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) relatives aux subventions à la pêche dans le but de les conclure à l’occasion de la onzième Conférence ministérielle de l’OMC en décembre 2017.

Ce document analytique examine les problèmes que constituent la surcapacité, la surpêche et la pêche illicite, non déclarée et non réglementée (INN) et le rôle de plus en plus important que jouent les instruments des Nations Unies destinés à améliorer la durabilité des pratiques de pêche. Puis, (…)

Note d’orientation de la CEA et du Centre Sud- Mai et sept. 2017

Onzième Conférence ministérielle de l’Organisation mondiale du commerce (Buenos Aires, décembre 2017) dans le contexte de l’Agenda 2063 et de la Zone de libre-échange continentale

La présente note d’orientation est publiée par le Centre africain pour les politiques commerciales de la Commission économique pour l’Afrique (CEA) et fournit des informations contextuelles sur les questions clés qui devraient être abordées à la onzième Conférence ministérielle de l’Organisation mondiale du commerce (OMC). (…)

Document de recherche 68- Juin 2016

Protection de l’investissement international : analyse comparative du Partenariat transpacifique et des nouveaux modèles d’accord des pays en développement

Le régime des accords internationaux d’investissement (AII) est à la croisée des chemins. D’un côté, de plus en plus d’analystes et de responsables politiques du monde entier s’accordent sur la nécessité de réformer radicalement le régime des AII. De l’autre, des États continuent de négocier et de conclure des AII, sachant que plus de 3 280 étaient en vigueur au premier semestre de l’année 2016, un record historique. (…)

Rapport de recherche 65- février 2016

Réflexions sur la multiplication des procédures de règlement des différends entre investisseurs et Etats dans le secteur des industries extractives en Afrique

Les pays africains poursuivent une politique volontariste de conclusion d’accords internationaux d’investissement (AII). D’après la CNUCED, ils étaient signataires de 793 accords bilatéraux d’investissement (ABI) à la fin de l’année 2013, soit 27 % de l’ensemble des ABI conclus jusqu’alors dans le monde. En outre, la CNUCED indique que plusieurs pays africains sont en train de négocier d’autres accords. (…)

Rapport sur les politiques 32 – Oct. 2016

Protection des droits humains et investissement des sociétés  : Réflexion sur l’éventuelle influence d’un futur instrument juridiquement contraignant régissant le respect des droits humains par les sociétés sur l’IDE

Depuis que la résolution A/HRC/26/9 du Conseil des droits de l’homme des Nations Unies, adoptée en juillet 2014, a chargé un Groupe de travail intergouvernemental de créer un instrument sur les sociétés transnationales et autres entreprises et les droits humains (ci-après l’Instrument), une question se pose avec récurrence dans les débats : quel effet la participation des États à l’élaboration de l’Instrument aura-t-elle sur leur capacité à attirer l’investissement direct étranger (IDE) ?

Pour remettre cette question dans son contexte, il faut s’intéresser (…)

Document analytique- Janv. 2017

À propos des discussions sur le commerce électronique à l’OMC

Le programme de travail sur le commerce électronique de l’OMC date de 1998. Il prévoit que des discussions sur des questions liées au commerce en rapport avec le commerce électronique auront lieu au sein des organes pertinents de l’OMC, à savoir le Conseil du commerce des services, le Conseil du commerce des marchandises, le Conseil des ADPIC et le Comité du commerce et du développement. Le Conseil général quant à lui doit jouer un rôle de supervision. (…)

Document analytique- Mai 2016

Les principales questions de procédure et de fond qui sont ressorties de la Conférence ministérielle de Nairobi (MC10)

Les tentatives de grands partenaires commerciaux d’enterrer le programme de Doha pour le développement à la dixième Conférence ministérielle de Nairobi (MC10) n’ont pas réussi. Dans la première partie de ce rapport, nous faisons une analyse juridique de la Déclaration ministérielle de Nairobi qui a trait au programme de Doha pour le développement et examinons d’autres questions juridiques concernant la conclusion du programme.  (…)

Document analytique- Mai 2016

Examen du paquet de Nairobi adopté à la dixième Conférence ministérielle de l’OMC (MC10)

Le présent document analytique donne un aperçu des décisions qui ont été adoptées à la dixième Conférence ministérielle (MC10) de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) à Nairobi (Kenya) au regard des intérêts et des sujets de préoccupation des pays en développement. (…)

Document analytique- Mai 2016

Débats au sein du groupe de travail des liens entre commerce et investissement (2001-2003)

Le présent document analytique passe en revue les propositions adressées au Groupe de travail des liens entre commerce et investissement entre 2001 et 2003.

Le Groupe de travail a reçu environ 60 propositions entre 2002 et 2003. Environ 10% provenaient de pays en développement, et 60 % de pays de (…)

Rapport sur les politiques 23- oct. 2015

Principes directeurs relatifs à la brevetabilité et accès aux médicaments

Le lien étroit entre l’examen des brevets dont sont chargés les offices des brevets nationaux et le droit des citoyens d’avoir accès aux médicaments n’a pas toujours été bien compris. On pense trop souvent qu’il s’agit de deux fonctions ou de deux responsabilités de l’État qui n’ont aucun rapport. Cela s’explique facilement : les critères de brevetabilité ne sont pas définis par (…)


0

Your Cart