Déclaration, 10 avril 2014

Déclaration de Martin Khor, directeur exécutif, à l’occasion de la réunion ministérielle du Groupe intergouvernemental des Vingt-Quatre pour les questions monétaires internationales et le développement (G24)

Nombreux sont ceux qui ont peur qu’une nouvelle crise survienne, dans les pays émergents cette fois, avant même que l’économie mondiale n’ait pu se remettre totalement de la crise qui a éclaté il y a cinq ans. Une fois encore, la plupart des experts des questions économiques internationales sont pris au dépourvu.  Pourtant, les signes montrant la fragilité de la situation des paiements extérieurs de plusieurs économies émergentes étaient visibles depuis le début de la crise financière qui a touché les États-Unis et l’Europe.

Le Centre Sud n’a eu cesse de prévenir que la forte hausse des entrées de capitaux qui avait commencé au premier semestre des années 2000 et s’est poursuivie après la faillite de Lehman Brothers causait de graves déséquilibres dans le monde en développement et risquait de s’arrêter et de s’inverser brusquement.

Télécharger

Cliquer ici pour lire le communiqué du G24


Marqué par : , , , , , , ,

0

Your Cart