Document de recherche 39- Mai 2011

Mettre en oeuvre le mécanisme financier de la CCNUCC.

Dans le préambule du Plan d’action de Bali, les parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC) ont reconnu la nécessité de « renforcer d’urgence l’application de la Convention afin d’atteindre son objectif ultime dans le plein respect des principes qui y sont énoncés et des engagements pris en vertu de cet instrument ».

Les parties ont également admis qu’elles se devaient de poursuivre une « action renforcée dans l’apport de ressources financières et d’investissements pour appuyer les mesures d’atténuation et d’adaptation et la coopération technologique ».

Pour réaliser ces mandats, il faut tenir compte d’un ensemble d’éléments, notamment :

  • du montant des ressources financières requis ;
  • des sources de financement ;
  • de l’utilisation des ressources financières ; et
  • de la gestion des ressources financières au titre du mécanisme financier de la Convention.

Toute initiative visant à accroître les ressources financières et les investissements devrait s’appuyer autant que possible sur les meilleures pratiques relevant du mécanisme financier de la Convention et d’autres mécanismes financiers pertinents. Cette démarche permettrait aux parties d’assurer l’application intégrale des principes et dispositions de la Convention et de faire face à la menace que constituent les changements climatiques dangereux.

Télécharger le résumé


Marqué par : , , , ,

0

Your Cart