Benjamin William MKAPA (Président, 2006-2018)

Benjamin W. Mkapa (République-Unie de Tanzanie) a été le troisième président de la République-Unie de Tanzanie (de novembre 1995 à décembre 2005) depuis l’indépendance du pays, en 1961.

Le président Mkapa est né en 1938 à Masasi, dans la région de Mtwara.  Il reçoit un enseignement primaire et secondaire en République-Unie de Tanzanie et poursuit ses études à l’université de Makerere, en Ouganda, où il obtient un Bachelor of Arts en anglais (avec distinction) en 1962.

M. Mkapa débute sa carrière dans une administration locale, à Dodoma, où il est nommé fonctionnaire de district en 1962.   Cette même année, il devient fonctionnaire du service diplomatique.  C’est en 1966 que commence sa longue carrière de journaliste.  Dans les années 1960 et 1970, il travaille comme rédacteur en chef pour différents journaux tanzaniens réputés : The Nationalist, Uhuru, The Daily News et The Sunday News.

Son expérience dans les médias d’information le conduit à être désigné, en 1974, attaché de presse du premier président de la République-Unie de Tanzanie, S.E. Mwalimu Julius K. Nyerere, pour qui il travaille pendant deux ans. En 1976, M. Mkapa fonde l’agence de presse tanzanienne SHIHATA et en devient le rédacteur en chef.

Mkapa accomplit également une longue carrière diplomatique au cours de laquelle il occupe de hautes fonctions en tant que diplomate et ministre à plusieurs reprises. Il est haut-commissaire au Nigéria en 1976. Puis, il est nommé ministre des Affaires étrangères de 1977 à 1980 et ministre de l’information et de la culture de 1980 à 1982. En 1982, il occupe le poste de haut-commissaire au Canada et de 1983 à 1984 celui d’ambassadeur aux États-Unis.  En 1984, il retourne dans son pays où il est une nouvelle fois nommé membre du Parlement et ministre des Affaires étrangères. De 1990 à 1992, il est ministre de l’information et de la radiodiffusion.

En 1992, il devient ministre de la science, de la technologie et de l’enseignement supérieur, avant d’être élu président de la République-Unie de Tanzanie en 1995 et président de son parti politique, Chma Cha Mapinduzi, en 1996. Il est réélu à la tête de son pays en 2000 pour un mandat de cinq ans.

Tout au long de sa carrière politique, M. Mkapa a travaillé dur pour consolider la démocratie en République-Unie de Tanzanie, établir les droits civils et lutter contre la pauvreté, tout en ouvrant de plus en plus son pays au commerce et aux investissements internationaux.  Il joue un rôle actif dans la prévention, la gestion et la résolution des conflits dans la région des Grands Lacs d’Afrique, ainsi que dans la coopération économique régionale au sein de la Communauté d’Afrique de l’Est (CAE) et de la Communauté de développement de l’Afrique australe (CDAA), une organisation qu’il a présidée pendant un an, d’août 2003 à août 2004.

De 2003 à 2004, il co-préside, avec le président finlandais Tarja Hallonen, la Commission mondiale sur la dimension sociale de la mondialisation.  Il devient aussi membre de la Commission économique pour l’Afrique, créée par le premier ministre britannique Tony Blair.

M. Mkapa a été nommé docteur honoraire dans plusieurs universités, dont l’Université de Soka (Japon) en 1998, le Morehouse College d’Atlanta (États-Unis) en 1999 et l’Open University de Tanzanie, en septembre 2003. Il adore la lecture.

Après avoir rendu le pouvoir à la suite de la victoire de son parti aux élections de 2005, le président Mkapa se lance dans plusieurs initiatives mondiales de renom destinées à réduire l’extrême pauvreté en Afrique, à assurer l’égalité des chances pour tous sur le plan économique et à combattre la pandémie du VIH/Sida.

En 2005, il est membre du groupe de personnalités éminentes créé par le secrétaire-général de la CNUCED et, en 2006, membre du groupe de haut niveau sur la cohérence du système des Nations Unies dans les domaines du développement, de l’aide humanitaire et de l’environnement, créé par le secrétaire général des Nations Unies. De 2006 à 2008, il est également commissaire de la Commission des Nations Unies pour la démarginalisation des pauvres par le droit. Il a aussi été membre du Conseil des gouverneurs du Dead Sea Scrolls Institute.

Depuis 2006, M. Mkapa co-préside le Fonds pour le climat d’investissement en Afrique, une branche de la Commission Blair pour l’Afrique.  Il est également membre du prestigieux Club de Paris des anciens chefs d’État et de gouvernement et membre du comité de direction de l’African Wildlife Foundation (AWF).

M. Mkapa est aussi le co-fondateur du programme de bourses de recherche Benjamin William Mkapa sur le VIH/Sida, une initiative destinée à distribuer des médicaments antirétroviraux (ARV) aux victimes du VIH/SIDA des populations désavantagées et vivant dans les zones rurales éloignées.


0

Your Cart