Mwalimu Julius K. NYERERE (Président, 1995-1999)

Mwalimu Julius K. Nyerere (République-Unie de Tanzanie) est l’ancien président de la République-Unie de Tanzanie (1964-1985) et le premier président du Centre Sud.

Il est surnommé Mwalimu, qui signifie « maître d’école » en swahili en référence à la profession qu’il exerce avant sa carrière politique.

Mwalimu est né à Butiama Village, non loin du Lac Victoria, qu’il quitte à l’âge de 12 ans pour aller à l’école, dans la ville de Musoma, à plus de 40 km. Après avoir terminé ses études secondaires à l’école publique de Tabora, il obtient une bourse pour étudier à l’Université de Makerere, en Ouganda, où il reçoit son diplôme d’enseignant. Il obtient également un M.A. à l’Université d’Édimbourg en 1952. Puis, il enseignera dans plusieurs écoles tanzaniennes jusqu’à ce que les autorités coloniales l’obligent à choisir entre l’enseignement et ses activités politiques.

Il est le père fondateur du parti politique Tanganyika African National Union (TANU) dont il est le premier et unique président (étant constamment réélu). Lorsqu’il est président du TANU, il fait campagne à travers tout le pays pour l’indépendance de son pays, jusqu’alors sous domination coloniale.  Il intervient au nom du TANU au Conseil de tutelle et à la quatrième Commission des Nations Unies à New York (États-Unis) en 1954.

En 1958, lors des premières élections où des africains ont le droit de voter, Mwalimu est élu membre de l’Assemblée législative. Puis, il devient le chef de l’opposition au Parlement. En 1960, il est ministre en chef de la première administration publique interne du Tanganyika indépendant. En 1961, il prend les fonctions de premier ministre du premier gouvernement du Tanganyika indépendant et est élu premier président du Tanganyika après son indépendance en 1962. Il devient ensuite le premier président de la République-Unie de Tanzanie, née de l’union du Tanganyika et du Zanzibar, en 1964. Mwalimu est également le père fondateur du Chama Cha Mapinduzi, un parti politique formé par la fusion du TANU et de l’Afro-Shiraz Party, parti politique du Zanzibar. Mwalimu préside le Chama Cha Mapinduzi de 1977 à 1989.

De 1987 à 1990, il préside la Commission Sud, une commission formée d’experts indépendants de haut niveau originaires de pays du Sud et créée par les pays en développement. La Commission Sud était chargée de dresser le bilan du développement des pays du Sud et de faire des recommandations en matière de stratégies de développement à l’intention des pays en développement pendant la période qui a suivi la guerre froide. Mwalimu devient par la suite le premier président du Centre Sud, qui succède à la Commission Sud en tant que centre intergouvernemental de recherche stratégique constitué de pays en développement.

Mwalimu est titulaire de diplômes honoris causa de nombreuses universités : Édimbourg (Royaume-Uni), Duquesne (États-Unis), Le Caire (Égypte), Nsukka (Nigeria), Ibadan (Nigeria), Monrovia (Liberia), Toronto (Canada), Howard (États-Unis), Jawaharlal Nehru (Inde), La Havane (Cuba), Lesotho, Philippines et Fort Hare (Afrique du Sud). Pendant sa carrière, il occupe le poste de chancelier de l’Université d’Afrique orientale (1963-1970), de l’Université de Dar-es-Salaam (1970-1985) et de l’Université agronomique Sokoine (1984). Il se voit également décerner de nombreuses distinctions dont le prix Jawaharlal Nehru pour la compréhension internationale, le prix du Tiers Monde, la médaille Nansen pour services éminents rendus aux réfugiés et le prix Lénine de la paix.

Il publie notamment Freedom and Unity (1966), Freedom and Socialism (1968), Freedom and Development (1973), Ujamaa (1968), Julius Kaisari- a translation of Julius Caesar into KiSwahili and Mabepari wa Venisi (une traduction du Marchand de Venise en kiswahili).

Mwalimu décède le 14 octobre 1999.


0

Your Cart