Rapport sur les politiques climatiques 6- Nov. 2011

Promesses des Parties visées à l’Annexe I, failles dans les règles de calcul et leurs incidences sur la réalisation du scénario plafonnant le réchauffement planétaire à 2°C.

L’Institut de Stockholm pour l’environnement (SEI, pour son sigle en anglais) a publié dernièrement un rapport1 qui examine quatre récentes études approfondies sur les promesses d’atténuation faites par les pays dans le cadre des Accords de Cancún, dans le but de comparer les promesses des pays développés (Parties visées à l’Annexe I) aux promesses des pays en développement (Parties ne figurant pas à l’Annexe I).

Selon ce rapport, les études s’accordent largement sur le fait que les promesses des pays en développement représentent des efforts d’atténuation plus importants que celles des pays développés.

Cette conclusion est d’autant plus solide qu’elle est valable pour les quatre études et dans tous les cas analysés, et ce malgré la diversité des hypothèses et des méthodes utilisées et les différences substantielles de quantifications des promesses.

Télécharger


Marqué par : , ,

0

Your Cart